Humeur du jour

    Écriture : 7 règles que j’ai apprises en tant que Rédactrice Web

    novembre 4, 2017
    Carrouselles, Rédaction Web

    Ce n’est évidemment un secret pour personne, mais cela fait plusieurs années que je me suis lancée dans l’écriture sur le blog en parallèle de mes différents jobs de Rédactrice Web, Social Media et Content Manager, que j’exerce depuis presque plus de 7 ans maintenant (coup de vieux !).

    J’ai d’abord commencé à travailler pour différentes agences de pub en tant que Conceptrice-Rédactrice, puis je me tournée vers le Journalisme Web pour plusieurs magazines pour ensuite me diriger vers le Social Media et le Content Management. En bref, peu importe les villes ou les pays, je n’ai jamais vraiment quitté l’écriture au fil des années.

    Si la façon d’écrire est radicalement différente en fonction de la plateforme, d’une marque ou du média, voici les 7 règles d’or que j’essaye de suivre à la lettre en rédaction :

    1. ON VOTE POUR UNE TITRAILLE PLUS ÉDITORIALE

    Pour qu’un article soit vu et surtout lu, il est bien évidemment nécessaire de garder le fameux équilibre SEO et édito. Et pour être honnête il est parfois frustrant de devoir caser tel ou tel mot clé dans un article dans lequel on souhaite plutôt privilégier notre plume. Mais c’est le jeu du digital.

    Cependant, dans mes différents jobs, il s’est avéré que la titraille édito, c’est à dire plus créative, fonctionne mieux en terme de clics et de visites. Le lecteur lit généralement un article en diagonale, d’où l’importance d’un titre accrocheur pour capter son attention. Un discours passionné bien souvent tenu par les Editeurs avec lesquels j’ai pu travailler, au grand dam de la team SEO qui aurait voulu y ajouter le plus de mots clés possible (bon ok j’exagère légèrement). Conclusion : l’un ne va pas sans l’autre c’est un fait, sauf dans les titres 😘

    2. TROP DE POINTS D’EXCLAMATION TUE LE POINT D’EXCLAMATION !

    C’est vrai qu’au départ, je l’ai souvent utilisé pour rythmer un article, puis j’ai très vite compris qu’il ne servait bien souvent qu’à camoufler un manque de quelque chose. On m’a expliqué que lorsqu’un article se suffit à lui-même le point d’exclamation est totalement inutile, quel que soit l’effet recherché dans le ton ou la forme.

    Conséquence : je me suis prise au jeu en évitant le point d’exclamation à tout prix… L’exercice s’avère un peu difficile au départ mais c’est justement une bonne manière de se rendre compte qu’on a tendance à l’utiliser à tout va. Depuis, que ce soit pour un article rédigé en français ou en anglais, je ne l’utilise quasiment plus.

    3. ON ÉVITE LES ROMANS INTERMINABLES

    L’un des exercices les plus difficiles pour moi. J’ai toujours eu tendance à rédiger de longs paragraphes avec le plus de détails possible au lieu d’aller droit au but. Et bien sûr, on m’a toujours dit, particulièrement dans le digital, de rester concise pour ne pas perdre l’attention des lecteurs.
    Conclusion : on rédige de courts paragraphes en mettant en avant une idée précise.

    4. AJOUTER DES LIENS VERS D’AUTRES ARTICLES

    Non seulement par souci de référencement mais pour également garder un lecteur plus longtemps sur un site, il est primordial de linker un article vers d’autres articles si cela reste cohérent (il ne s’agit bien évidemment pas d’ajouter des liens à tout va dans un article, tout est dans le dosage).

    5.L’URL D’UN ARTICLE DOIT ÊTRE 100% SEO

    À nouveau pour bien se référencer sur Google et apparaître en haut (idéalement dans les premiers résultats) il faut cibler le ou les mots clés les plus recherchés en fonction de la thématique de l’article. Alors surtout, on oublie les url éditoriales à rallonge.

    6. FAIRE DES LISTES

    Quel que soit le type de sujet sur lequel vous allez écrire, si cela est adapté aux propos, la liste est une astuce simple et efficace dans un article Web.
    La raison ? Elle permet d’aller droit au but avec des phrases claires, nettes et précises et aidera aussi le lecteur à retenir les informations clés. La petite astuce est aussi de privilégier les chiffres aléatoires, souvent plus efficaces en terme de visites (mystère, mystère).

    7. L’ART DE MAÎTRISER L’ÉCRITURE DU CHAPÔ

    Pour la simple et bonne raison que les internautes sont totalement noyés dans les contenus disponibles en ligne, et ils zappent bien trop facilement. Il faut donc savoir les attirer pour qu’un article performe bien, et c’est donc par le chapô que ça se passe.

    Dur exercice car en seulement trois lignes, il va falloir réussir à donner l’envie aux lecteurs de cliquer et de lire la suite de l’article en question. En bref c’est une sorte de résumé de l’article, alors on met les informations principales en début de phrase, on pense surtout à mettre les mots clés et on peut aussi jouer sur l’effet de suspense sans tout dévoiler…

     

    N’hésitez pas à partager vos astuces en commentaires pour rédiger vos articles :)

     

    Carrouselles, rédaction web

     

  • Artemis design co
    Boîte à secrets

    Instant Crush : top 5 coups de coeur

    Nouvelle année, encore plus de bonnes adresses. Planques food, coffee shops, jolies marques ou découvertes… Difficile de choisir parmi tous mes favoris. Voici donc mon choix de début d’année avec le top 5 des coups de coeur dénichés…

    janvier 15, 2017